09/11/2007

Mettre la main à la pâte

« C’est une fille qui n’a pas de chance ! » : entendu ce midi dans la file du mess.
Cette fille n’a-t-elle vraiment pas de chance (comme lorsqu’on dit « elle n’a pas un sou en poche ») ou est-ce la chance qui ne s’approche pas d’elle ?
La chance rôde-t-elle donc comme une ombre furtive ou bien n’est-elle pas plutôt un élément, un matériau à notre disposition — parmi d’autres ?
Il ne suffit pas de disposer des ingrédients pour confectionner un gâteau, il faut aussi mettre la main à la pâte.

22:42 Écrit par Hermes007 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.