18/11/2007

Bruit de fond, l’ennui

L’ennui, au sens métaphysique du terme, nous accompagne tout au long de notre vie, véritable bruit de fond de notre existence.

Par « ennui », j’entends ce sentiment d’impuissance que l’on ressent par rapport au temps qui s’écoule, cette « obligation de vivre » provoquée par le fait d’être là, de devoir ressentir des séquences imposées de la première à la dernière seconde — même si elles ont l’apparence absolue de la surprise, de l’imprévu.

L’ennui c’est aussi percevoir la vacuité des formes sensibles qui nous entourent, qui nous constituent.

Certes, il faut vivre au jour le jour, accepter cette condition « invraisemblable ». Les institutions, la morale, les ambitions matérielles, les relations sociales forment les échafaudages qui nous aident à construire notre existence individuelle. Mais on a beau élever la voix, courir avec des bolides, mettre au point les théories les plus insolites, le bruit de fond de l’ennui persiste.

Consolation : s’il existe dans l’univers d’autres formes vivantes que la nôtre et établies suivant les mêmes principes, nous devons avoir au moins un point en commun avec ces aliens : la perception de l’ennui.

11:52 Écrit par Hermes007 | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

allo la terre D'ici nous avons l'impression que vous tournez en rond .Une coquille vide tournant sur elle-même!
Il me semble que vous ne croyez en rien si ce n'est en vos propres affirmations.
Normal ,l'ennui dans ce cas.
Quand aux aliens ne leur prêtez pas trop vite vos angoisses existentielles.
Nous sommes de joyeux lurons!

Prompt rétablissement. Que tout cela ne soit qu'une mauvaise passe.

Aliènement votre



Écrit par : Tonio | 22/11/2007

Les commentaires sont fermés.