26/11/2007

Une chance en plus

Une jeune fille, un crayon à la main. Elle tient son sac en tissu sur les genoux. Elle fait mine d’écrire sur le sac. Un mot court. Quatre ou cinq lettres. Elle répète le geste plusieurs fois.

Est-ce le nom de son ami ? Le nom d’une destination ? Un mot turc ou portugais ? Son visage est fermé. Comme est fermé le visage des dizaines de personnes qui l’entourent. Car leur sort à tous dépend peut-être de ce mot à soumettre au Sphinx farouche.

Une autre jeune fille sort entre-temps d’un sachet un kit de coloration pour cheveux. Changer d’apparence (le cas échéant). Une chance en plus.

23:59 Écrit par Hermes007 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

tu as passé la barre de 1.000!
félicitations!

Écrit par : clelia | 27/11/2007

La fille au crayon On croirait plutôt assister à une séance de désenvoûtement, comme si la jeune fille voulait briser le charme au moyen de gestes répétitifs assimilables à des prières ; le sac sur ses genoux la personnalise mais aussi intègre et révèle sa souffrance, elle écrit le nom qui la tourmente pour conjurer le mauvais sort. Son application fermée est perçue empathiquement par son entourage.
Dans son coin Hermès garde son flegme d’observateur et de chroniqueur.

Écrit par : Saravati | 27/11/2007

Les commentaires sont fermés.