10/12/2007

24 heures du Mans miniature

A la fin de la journée, lorsque les cours étaient terminés, on ouvrait les deux battants de la grand-porte du Lycée. On faisait sortir en premier lieu les élèves piétons. Une fois cet écoulement produit se déroulait le rituel quotidien.

Tous les élèves à vélo et motocyclette devaient se tenir prêt à sortir avec leurs engins sur une ligne imaginaire face à la grand-porte mais tout au fond de la cour et sur toute la longueur de la cour.

Les élèves étaient si nombreux qu’ils devaient se placer sur plusieurs rangées.

Lorsque tout le monde était prêt, le proviseur sortait alors de son bureau (avec vue sur la cour) et d’un geste donnait le signal du départ.

On se serait cru dans un 24 heures du Mans miniature.

Les élèves avec leurs vélos et motocyclettes s’élançaient dans une course folle à travers la cour pour rejoindre au plus tôt le passage de la grand-porte où, évidemment, on assistait à un embouteillage gigantesque.

J’ignore si le proviseur avait le sens de l’humour mais quel spectacle nous a-t-il ainsi offert tous les jours…

23:56 Écrit par Hermes007 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.