31/01/2008

Quelques paradoxes

Dans ses manifestations, la réalité est certainement intrigante et complexe mais parfois également facétieuse.
Comme si elle faisait preuve de distraction dans l’élaboration de ses montages et de ses séries ou, mieux, comme si elle voulait « tester » les personnages ou les situations qu’elle désire mettre en scène.
Elle témoigne en tout cas d’un « certain sens » de l’humour.
Une réalité plus linéaire nous apparaîtrait sans aucun doute aussi plus fastidieuse.
Les paradoxes forment un archipel de « singularités » qui nous interpellent. Ce n’est pas pour rien que les sophistes avaient, en leur temps, exploité ces failles, ces courts-circuits, dans notre vision fondée sur la raison.

Le célèbre pilote automobile argentin Fangio, cinq fois champion du monde de Formule 1 dans les années cinquante, effectue toute sa carrière sans permis de conduire. Il ne l’obtiendra qu’en… 1961, trois ans après s’être retiré des compétitions.

En avril 1945, à Berlin, les derniers défenseurs du bunker de l’ultra nationaliste allemand Adolf Hitler ont été des Français de la Division SS Charlemagne.
Echanges de bons procédés, pendant la guerre d’Indochine (qui prendra fin en 1954), d’anciens Waffen-SS allemands combattront dans les rangs français (Légion étrangère).

Mutilations génitales : alors que l'excision est illégale dans la plupart des pays du monde et punie comme un crime en Occident, la circoncision, par contre, est largement admise et pratiquée sur tous les continents (selon une estimation de l'OMS, 30 % environ de la population masculine mondiale est circoncise). Tabou religieux ? Sexisme ? Le corps ne devrait-il pas être une entité intangible ?

Le mur de Berlin, édifié par des ennemis de l’Occident, les communistes, et défini dans le cadre de la Guerre Froide, avec emphase, « mur de la honte ».
Le mur qui divise Israéliens et Palestiniens, édifié par des alliés de l’Occident, défini débonnairement « clôture de sécurité ».
Certes, d’autres murs ont existé ou existent encore de par le monde, cependant, le mur israélien rappelle à l’esprit, hélas, le mur du ghetto. Réflexes archaïques à l’échelle globale ?

Partisans italiens en Belgique pendant la seconde guerre mondiale, Leandro Badan et Giuseppe Bettini, tous deux médaillés de la Résistance, sont expulsés respectivement en mai 1948 et juillet 1951. Car ils sont censés représenter, en tant que communistes, un danger pour la sécurité du pays.
Idem pour Cleto Alpi, commandant d’un groupe de partisans italiens qui avait opéré dans la région de Charleroi et participé à la libération de Châtelineau, Farciennes et Gougnies. Expulsé en septembre 1950.

Gandhi, apôtre de la non-violence qui joua un rôle déterminant dans la lutte pour l’indépendance de l’Inde est assassiné (en 1948), par un nationaliste hindou, une fois l’indépendance obtenue.

Christine de Lalaing est considérée comme une héroïne à Tournai pour avoir résisté, en 1581, au général Alexandre Farnèse, pendant les guerres de religions, au point qu’une statue d’elle a été érigée sur la grand-place de la ville.
A Lessines, par contre, qui est distante d’une cinquantaine de kilomètres de Tournai, on commémore par des festivités qui ont lieu chaque premier week-end de septembre la libération de la ville, en 1583, — dans le cadre de ces mêmes guerres de religion —, par un lieutenant de ce même général Farnèse. Celui-ci figure, d’ailleurs, dans le cortège historique qui évoque sa « Joyeuse Entrée » dans Lessines libérée.

Mussolini, chantre du militarisme et de l’expansionnisme colonial (guerre d’Ethiopie en 1935-36) avait été, dans sa jeunesse et dans sa première mouture politique, antimilitariste et anticolonialiste. Il s'expatrie en Suisse en 1902 pour fuir le service militaire et s’oppose, en 1911-1912, à la guerre de colonisation de la Libye.
Dans un autre registre (mais en restant dans le milieu totalitaire), Staline dictateur qui perpétra de multiples et violentes campagnes antireligieuses avait été lui-même séminariste jusqu’à l’âge de vingt ans.

23:36 Écrit par Hermes007 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.