14/02/2008

Instantané matinal à Bruxelles

Trois jeunes filles dans le métro : elles montent et l’une d’elles tient le journal « métro » en main. Elle le tend à l'une des deux autres mais l'autre ne le prend pas et le journal tombe. Aucune d’entre elles ne se penche pour le ramasser. Elles font semblant de rien.

Intervient un jeune homme blond qui leur fait remarquer, dans un français un peu sommaire et hésitant, qu’elles doivent ramasser le journal.

Les jeunes filles lui rient au nez, prétendent que le journal ne leur appartient pas. Qu’elles ne veulent pas le ramasser. Qu’elles n’ont pas à le ramasser. Qu’elles ne sont pas chez elle. « — Parce que vous faites comme ça aussi chez vous ? » « — oui », répondent-elles, toujours en se moquant. Le jeune homme est estomaqué.

Une femme mature, au moment de descendre, à l’arrêt suivant, leur lance : « Votre éducation est complètement à refaire ! ».

Au total, de la part de ces jeunes filles, un acte d’incorrection sociale ornementé d’arrogance. Ont-elles agi ainsi par provocation, par bêtise, pour se rendre intéressantes en jouant leur numéro devant tout un parterre ou par refus de s’humilier devant une injonction, peut-être pour elles inhabituelle ? Trop fort !

Tout cela ne serait qu’un lamentable (et quasi banal) épisode d’absence de savoir-vivre, si ce n’est que ces jeunes filles avaient, à l’apparence, un type « allochtone » et que, par les temps qui courent, ce petit détail est susceptible d’engendrer, dans certaines têtes, quelques divagations périlleuses…

22:51 Écrit par Hermes007 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.