16/02/2008

Chimères

Vision « alternative » de l’histoire qui verrait les mythologies et tous les récits à tonalité mythique comme des témoignages tardifs de civilisations avancées qui se seraient éteintes ou auraient été détruites dans des époques pré-historiques (Ah ! Réminiscences de l’Atlantide, du « Matin des Magiciens », de la revue « Planète » !).

Nous saisissons mieux aujourd’hui (à la lumière de nos travaux modernes sur les manipulations génétiques, par exemple) ce que pourraient signifier les chimères antiques : créatures fantastiques mêlant l’humain et l’animal, voire le végétal.

Certes, l’explication par association d’idées semble, à priori, la plus réaliste et la plus crédible : le centaure est la vision littéraire et idéalisée de l’homme faisant corps avec le cheval depuis peu domestiqué (moins 4000 avant J.C.).

Mais laissons néanmoins un petite lucarne ouverte : nous savons aussi que la réalité est une représentation à couches multiples, sorte de formidable emboîtement de poupées russes et qu’elle est capable de nous réserver quelques (dés)agréables surprises.

13:05 Écrit par Hermes007 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.