17/02/2008

Défaite et victoire

La victoire est attendue, souhaitée, désirée et par conséquent lorsqu’elle est acquise elle vient conforter ce qui avait déjà virtuellement pris place en nous.
La réussite alimente notre flamme vitale, nous « booste », nous fait rayonner, en un mot nous vivifie.

La défaite, par contre, n’est pas un objectif à atteindre. Bien au contraire, elle est foncièrement crainte, redoutée, écartée.
Car l’échec remet en question notre être et toutes nos belles constructions virtuelles. Elle oblige à reconsidérer certaines règles et lignes de conduites.
La défaite est un « trou noir » qui nous aspire et nous broie, en un mot qui nous mortifie.

Malgré des apparences d’équivalence algébrique en effet de miroir, la victoire et la défaite n’ont pas la même valeur, ne sont pas de même nature profonde, n’ont pas la même signification et encore moins les mêmes conséquences.

22:13 Écrit par Hermes007 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.