11/03/2008

La langue des origines

La langue est toujours en retard formel sur la réalité et nos besoins de communication actualisés.

Ainsi l’« embarquement » s’effectue dans un avion, un train ou le métro sans que cela ait un rapport avec une barque ou un bateau, un canal ou l’océan.

Idem lorsqu’on entend « je suis heureux de t’avoir au bout du fil » alors qu’on tient en main un gsm.

Toute la structure linguistique est comparable à une bulle dont l’expansion a été rendue possible par l’inflation de l’analogie et de la dérivation.

La langue des origines a dû fonctionner à partir d’une réalité prosaïque et limitée. Par analogie avec l’envol des oiseaux, l’esprit a pris ensuite son propre envol.

Mais au départ tout semble indiquer que la langue était quelque chose d’extrêmement basique (et sans doute principalement tactile).

22:18 Écrit par Hermes007 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.