08/04/2008

Voyage humanitaire

« Voyage humanitaire » : c’est ainsi que l’a défini mon frère, ce voyage que nous avons effectué ensemble pour accompagner en Sicile notre maman (qui a près de 85 ans). Durée : une semaine. Objectif : permettre à notre mère de revoir sa sœur (également octogénaire) — dernières survivantes toutes deux d’une fratrie de huit.

L’émotion était présente en permanence. Beaucoup d’images. De moments forts. Et d’autant plus pour moi-même qui n’étais plus retourné en Sicile depuis le début des années ’90. Tout cela formait une sorte de petit tourbillon dans mon esprit.

Pendant toute la semaine, les deux sœurs ne se sont pas quittées. Elles sont restées l’une près de l’autre jour et nuit. A se parler. Que de choses à se dire ! Que de souvenirs à égrener !

A table, bien assises et sages, on aurait crû voir des écolières modèles. D’ailleurs, elles se sont mises à réciter des poèmes appris jadis à l’école primaire, ainsi que des extraits de saynètes. Elles sont allées à l’école ensemble.

Ma mère a raconté qu’elle était toujours très intimidée en classe au moment de dire les récitations (qu’elle connaissait pourtant). Elle se mettait alors à pleurer. L’institutrice, estimant qu’elle n’avait pas appris sa leçon, la punissait. La sœur de maman, par tristesse et solidarité, se mettait elle aussi à pleurer. Et l’institutrice de punir celle-ci également.

Cette maîtresse d’école, d’une extrême sévérité, n’a cependant pas fait long feu, ont-elles précisé.

00:24 Écrit par Hermes007 | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Il y a.....; Il y a des voyages que l'on doit faire. Des rencontres incontournables.Des moments qui s'imposent. Ceux là même qui font que la vie vaut la peine d'être vécue. Au moment où l'on vit ces instants , on sait tout au fond de nous qu'ils sont essentiels.Qu'ils formeront la trame indélébile de nos souvenirs. Nul besoin de photo, ou de caméra . ILs resteront gravés au creux de nos cellules et resurgiront inopinément un jour ou l'autre , dans nos coeurs ou ceux de nos héritiers, sur cette planète ou une autre...
Témoins de ce que l'on est peut-être bien davantage que des humains .

Merci pour la façon dont vous relatez l'essence de ce voyage" humanitaire" .
Votre récit me touche et m'attendrit.

Rosalinde

Écrit par : rosalinde | 16/04/2008

Les commentaires sont fermés.