31/07/2008

Clapotis

Il faut aussi percevoir les infimes signaux qui parviennent à notre conscience : titre de livre que quelqu’un lit en face de nous, bribes de phrases, couleurs, apparence des personnes qui nous interpellent ou qui, au contraire, nous plombent, détails inhabituels, silences, erreurs d’appréciation, péripéties diverses…

Tout ce clapotis de surface peut vouloir nous indiquer quelque chose.

Mais ce n’est ni automatique, ni même probable. Il s’agit, si l’on veut, de messages codés dont nous sommes les seuls à posséder la clé, à comprendre l’intime signification.

Encore, faut-il les décoder par rapport à la bonne séquence, au bon moment et (surtout) être disponible.

Ce qui dans l’Antiquité faisait figure de science des signes omniprésente et socialement significative, est devenu aujourd’hui un exercice purement optionnel, aléatoire.

15:03 Écrit par Hermes007 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.