16/09/2008

No man’s land

Au hasard de mes voyages de routine, il m’est arrivé de rencontrer beaucoup de gens : des personnes obèses, des estropiés, des blondes stéréotypées, des idiots, des malotrus, des QI soi-disant élevés.

Mais une seule personne, jusqu’à présent, m’a ému plus que tout.
Un jeune homme que j’ai vu deux ou trois fois.

L’obèse pèsera moins lourd dans l’eau, les estropiés trouveront sans doute une solution pour se faciliter la vie, les blondes rencontreront forcément un amoureux débonnaire, les idiots pourront toujours amuser la galerie, les malotrus trouveront, un jour ou l’autre, plus malotrus qu’eux, les QI établiront peut-être un contact avec des QI d’autres univers.

Le jeune homme, lui, restera effroyablement seul, perdu dans son no man’s land.
Pourtant il est beau — comme on peut l’être à vingt ans —, grand, bien proportionné.

Mais ce jeune homme est aveugle et son no man’s land restera peuplé d'ombres insaisissables.

21:43 Écrit par Hermes007 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.