25/11/2008

Plaudite cives !

Effervescence du matin. Comme si tout le monde avait hâte de rejoindre son boulot. Dans l’escalier mécanique c’est la cohue. Pris en sandwich, je me laisse entraîner par le mouvement.

L’escalier descend vers le quai du métro avec toute sa grappe de voyageurs. Et soudain s’arrête net. Quelqu’un a dû appuyer sur le bouton d’arrêt d’urgence. Ou alors est-ce une panne simplement.

Les gens se retiennent comme ils peuvent, les uns les autres, tombent comme des dominos. La plupart rétablissent leur équilibre. Sauf une dame qui finit par descendre les marches en boitant, tenue à bout de bras par un monsieur, sans doute son mari ou un ami.

Sur le quai plusieurs personnes s’enquièrent de son état. Je m’approche aussi. Je suggère d’appeler quelqu’un de la sécurité, pour faire état de l’incident. On ne sait jamais : elle doit avoir, pour le moins, une entorse.

Mais elle n’entend rien, fait la grimace.

Entre-temps la rame de métro entre dans la station. Les portes s’ouvrent. Toujours soutenue par son compagnon, elle monte dans le wagon. D’un geste de la tête, je marque ma désapprobation. Et je me dis « après tout chacun fait comme il veut ».

Le métro démarre. Un musicien ambulant, à moitié clochard, avec un petit instrument en plastique (si j’ai bien vu) commence à faire de la musique. Répétitive et lancinante du genre pays de l’Est ou quelque chose dans ce genre là.

Préparez la piécette. Plaudite cives !

23:42 Écrit par Hermes007 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.